Traducteur/translator

 

 

Mardi 26 mai 2009 2 26 /05 /Mai /2009 04:42


La description des tombes des maccabées nous vient de Flavius Joseph, qui énonce très clairement que la tombe fut construite à Modi'in :

« Et Shimon amena les restes de son frères (Yonathan) et les enterra à Modi'in, son foyer. Shimon construisit aussi une très grande tombe de marbre poli pour son père et pour ses frères, qui était très grande, et s'apercevait de très loin, et il construisit et plaça tout autour des colonnes monolithiques, un monument magnifique. Il construisit aussi sept pyramides une pour chacun de ses parents et frères, il les travailla jusqu'au point d'atteindre la perfection en taille et en beauté, et c'est ainsi qu'elles sont conservées jusqu'à aujourd'hui. » (Flavius Joseph, 
Antiquités des Juifs, Livre 13, 211) .

Selon le Livre des Maccabées, l'antique Modi'in se trouvait à la porte du royaume de Judas, sur une haute colline qui dominait tout voyageur venant de la mer, c'est-à-dire de Jaffa. Dans la Michna et le Talmud, Modi'in est situé à un jour de marche de Jérusalem, et proche du chemin emprunté par les pélerins lors des fêtes de pélérinages vers Jérusalem. Les descriptions topographiques faites par les pélerins chrétiens étaient parfois très fantaisistes. Arlette Sancery, qui a récemment fait une communication sur les crates de Jérusalem dans le monde anglo-saxon à travers les âges a brillamment montré que les cartes sont surtout des cartes imaginaires, symboliques, et qu'elles comportent les épisodes de textes sacrés mentionés par des lieux dont la situation géographique ne recherche pas la précision. 

Par conséquent, il ne faut sans doute pas s'étonner que la situation de Modi'in dans la tradition chrétienne varie au cours des siècles, placé tour à tour au Castel, à Tsova,Ofra, Tekoa, Latrun, Tel Gezer, El Kubab (Mishmar Ayalon), etc. St Hieronimus, saint chrétien ayant habité Israël au XIVe siècle place Modi'in près de Lod.

Au milieu du XIXe siècle, des archéologues français et britanniques, financés par le Fond d'Exploration de la Palestine décident de rechercher la tombe des Maccabées. Guérin, un savant français, commence par chercher Modi'in sur le lieu actuel de Latrun et de Tel Guézer. Il retourne bredouille à Paris lorsqu'il avise un article décrivant le voyage d'un prêtre, Emmanuel Fourneur, qui décrit sa traversée d'un village, El-Midia, à deux heures de marche de Lod, qu'il identifie comme étant Modi'in par simple rapprochement phonique. Guérin repart pour la Palestine, bien décidé à trouver les tombes des Maccabées à El-Midia. El-Midia était en fait originellement nommé El-Minia, et son développement était récent. El-Midia est situé dans une cuvette, ce qui semble en contradiction avec les chemins habituellement suivi par les pélerins, évitant les déclinaisons du terrain, et en contradiction également avec la description de Flavius Joseph concernant le lieu de la tombe choisi par Yonathan pour ses frères. Un viel homme croisé sur la route indiqua à un chercheur ayant devancé Guérin d'un an qu'une tombe à proximité portait le nom de « Kobr-el-Yehud », la tombe du Juif, et Guérin fut persuadé qu'il devait s'agir d'une tombe d'un personnage important, comme par exemple les maccabées. Il traversa le lit de la rivière et trouva 20 niches, 20 tombes en ce lieu, qu'il adopta comme le lieu des tombes des maccabées, qui pourtant n'auraient dû être que sept tombes. 


Guérin considéra alors qu'une tombe dite d'un sheikh (Sheikh el Hirbawi ) étant à proximité, c'est autour de cette tombe qu'il fallait fouiller. Il trouva six tombes, qui avec celle dite du sheikh composait un ensemble de sept tombes, de taille et de magnificence remarquable. Conder, un chercheur britannique arrivé un an plus tard, fit des croquis du site archéologique, mais le croquis fut censuré par le Fond d'Exploration de la Palestine parce qu'il n'était pas conforme à la découverte d'un autre chercheur français,Clermont Ganneau. Ganneau était prêtre, et son autorité religieuse lui conférait une autorité professionnelle àte époque, parce que sa moralité spirituelle était censée constituer un crédit de sa bonnde foi prfessionelle. De plus, Ganneau mêlait souvent à ses découvertes des éloges de la chrétientée.

Enfin, lors d'excavations menées par l'Université Hébraïque en 1999 furent découvertes des ruines du 1er et du 2nd temple incluant unmikvé en très bon état de conservation.
En résumé, le site ancien de Modi'in se trouvé à proximité de Givat Hurvat El-Midia, et les tombes situées au sommet de cette colline sont vraisemblablement celles des Maccabées. Près de ce site furent découvertes en 1995 une grotte funéraire contenant près de vingt tombes dont les sarcophages portaient des noms hébraïques. Sur l'une d'entre elles figurait le mot « hasmonai »

L'avenir de ces sites est cependant en danger. Malgré une lettre explicite de l'Autorité des Antiquités aux services et ministères concernés interdisant la poursuite de plans de développements et de travaux sur le site , malgré l'intervention de feu Rechevam Zeevi, la route 45, un nouvel autoroute doit courir au milieu de cette colline, ainsi qu'un échange périphérique et une gare de train. Les fouilles ne sont pas terminées et rien n'est fait concrétement pour protéger le site des vapeurs d'essence et des pilleurs.

Yona Dureau

Photos Hanan Isachar 


Par Aschkel - Publié dans : ARCHEOLOGIE D'ISRAEL - Communauté : J.A.G - HISTOIRE et JUDAISME
Réagir, commenter - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

 

    
Traduire la page:
By

------------------------------------- 

 

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

Paiement sécurisé


Catégories

Mon livre d'or

 

 

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés