Traducteur/translator

 

 

Samedi 30 mai 2009 6 30 /05 /Mai /2009 20:35

Canal : Marie Colmant a du pif

Ce soir, au Grand journal de Canal +, les chroniqueurs à l’impertinence calculée ont fait une nouvelle fois semblant d’être sans concession.

Mis à part Joseph Macé-Scaron qui tirerait son épingle du jeu dans n’importe quelle situation, nous avons eu droit à Jean-Michel Aphatie et à l’ineffable Marie Colmant, dont les grosses lunettes colorées et le ton gouailleur ont fait la notoriété et, qui sait, la fortune.

Tout cela fait très salon parisien mais Madame Verdurin et ses courtisans sont les seuls à ne pas s’en apercevoir: ils ont replongé depuis longtemps dans le stade du miroir, celui de la marâtre de Blanche Neige...

Les talk-shows obligés, de Beigbeder à Ruquier en passant par Ardisson et Denizot, tout lasse et passe.

Rien de grave ? Voire...

Lorsque survient dans ce morne paysage un seigneur de la trempe d’Yves Calvi, le téléspectateur un peu plus éveillé que la moyenne regrette qu’il ne soit pas sur toutes les chaînes. « Nonobstant » sur France Inter, « C’est dans l’air » sur France 5 resteront à jamais des modèles d’information intelligente et impertinente.

Mais nous ne sommes pas là pour délivrer des satisfecit.

Sur Canal +, Marie Colmant, la reine des découvertes culturelles, dixit le site de Canal, jamais en retard, se pique de trouver dans le monde de l’info planétaire les révélations les plus choquantes et bizarroïdes.

Et elle a relevé une immense bourde d’origine israélienne sur un tabloïd anglais.

L’office de tourisme israélien de Grande Bretagne a lancé une petite campagne de pub. Le visuel est la carte d’Israël et celle-ci recouvre la Judée-Samarie, Gaza et le Golan.

L’agence de pub britannique s’est excusée pour cette erreur et l’ambassade israélienne a exprimé ses profonds regrets.

Marie Colmant a eu l’air de trouver cela bizarre. La chroniqueuse n’a pas osé relever – mais sans doute ne le sait-elle pas – que l’Institut du Monde Arabe, à Paris, construit en partie avec les impôts des citoyens français, contient, dans une de ses salles, une immense fresque du Moyen Orient.

Le croira-t-elle ? Israël n’y figure pas.

Marie Colmant ne va pas souvent à l’Institut du Monde arabe.

Elle ne va pas souvent dans les librairies musulmanes où elle pourrait trouver, à côté de recueils de poésie extraordinaires, de livres d’une sagesse séculaire (arabe et musulmane, car seuls les incultes confondent les deux), des manuels d’Histoire-Géographie destinés à l’éducation des jeunes musulmans français.

Israël ne figure pas dans ces livres.

Ci-dessus la carte officielle de l'Autorité palestinienne figurant sur le site officiel et sur tous les documents officiels émanant de l'Autorité Palestinienne, celle-là même qui a signé les Accords d'Oslo, de Camp David.

Ne manque-il pas quelque chose ?

Il faudrait dire à Marie Colmant que l’office israélien du tourisme à Londres s’est excusé. Jamais elle ne trouvera la moindre forme d’excuse pour cette négation d’Israël de la part des autorités françaises qui ont pourtant leur mot à dire dans la gestion de l’Institut du Monde Arabe.

Elle pourrait visionner les conférences de presse du Président palestinien Mahmoud Abbas. La carte de la Palestine qui figure en arrière-plan ne comporte aucune mention d’Israël.

C’est normal: Mahmoud Abbas clame haut et fort, à Barack Obama comme à la presse internationale, qu’il ne reconnaît en aucune façon le caractère juif de l’Etat juif.


Sur le mur, au fond, la carte officielle du gouvernement palestinien

Curieux, tout de même, pour un dirigeant « modéré » ! Jamais Mahmoud Abbas ne s’est jamais excusé pour cette attitude négationniste.

Marie Colmant, trop occupée à chercher des scandales dans une presse à tirage confidentiel, n’a pas le temps de lire le Herald Tribune ou le Washington Post. Voire les quotidiens français. Elle devrait: leur tirage tend, lui aussi, de plus en plus vers la confidentialité!

Marie Colmant pourrait-elle dire ce qu’elle préfère ?

Une campagne, maladroite mais ponctuelle, de publicité pour inviter les touristes à aller visiter Israël ? Campagne dont le document litigieux va être aussitôt remplacé, est-il besoin de préciser !

Préfère-t-elle cette négation archaïque de l’existence de l’Etat hébreu qui s'enseigne dès la maternelle dans les pays musulmans ?

Préfère-t-elle s’appesantir sur un acte malhabile ou sur l’éducation à la haine que des générations d’enfants continuent d’ingurgiter ?

Pas grave ! Marie Colmant a déjà oublié. De toute façon, les interventions des chroniqueurs sont réglées à la seconde près. Elle pourra toujours plaider qu'elle n'avait pas le temps.

C’est bien le problème de cette nouvelle écriture médiatique. Plus le temps pour rien !

Elle parcourt à nouveau les tabloïds du monde entier à la recherche des prochaines imbécillités de nos contemporains. C’est son job, après tout.

On peut être reine de la découverte culturelle et laisser passer des tas d’infos passionnantes. Nul n’est parfait.

Pierre Lefebvre © Primo, 30 mai 2009

Par ASCHKEL - Publié dans : CYNISME/DESINFORMATION - Communauté : L'Equipe J.A.G - TOP NEWS -
Réagir, commenter - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

 

    
Traduire la page:
By

------------------------------------- 

 

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

Paiement sécurisé


Catégories

Mon livre d'or

 

 

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés