Traducteur/translator

 

 

France    ISREAL   English
Jeudi 9 décembre 2010 4 09 /12 /Déc /2010 19:27

 

L'Union Européenne finance la guerre juridique contre Israël

 

 

Ceux qui sous couvert "des droits de l'homme" veulent par tous les moyens souvent mensongers, et abusant de désinformation délégitimer le seul état démocratique de la région - Israel
Ceux qui prennent pour argent comptant ces allégations tel Goldstone ou des politiques du parlement européen

Voici une liste d'articles plus édifiants les uns que les autres, sur de scandaleuses pratiques de manipulation. 
Logo le scandale des ONG-copie-1

 

"L'Union européenne finance ce projet à hauteur de $US 349.575.70 sur une période de 3 ans (2006-2008)"  Conférence "Impunity and Prosecution of Israeli War Criminals", Caire, 8 novembre 2008.  Une splendide collaboration euro-arabe contre Israël !


On notera les logos et les noms des généreux donateurs: l'Union européenne et Oxfam Novib (Pays-Bas) - philosemitismeblog

 


 

logo ngo entier

 

http://www.ngo-monitor.org/article/ngo_lawfare#eu_funded

 

Adapté par Aschkel

 

Pour aschkel.info et lessakele.

Renseignements généraux sur le lawfare

Le Lawfare (guerre juridique)est l'exploitation des tribunaux dans les pays démocratiques dans le but de harceler les responsables israéliens, à faire face à des poursuites civiles et des enquêtes criminelles pour "crimes de guerre», «crimes contre l'humanité», et d'autres violations présumées du droit international. Alors que les ONG prétendent promouvoir ces cas afin d'obtenir  «justice» pour les victimes palestiniennes, elles font effectivement partie de la grande guerre politicojuridique political war contre Israël. La tactique du lawfare a été adoptée lors du Forum des ONG de la Conférence de Durban 2001NGO Forum of the 2001 Durban Conference, et fait partie intégrante de la stratégie de Durban, qui vise à diaboliser et à délégitimer Israël.

Même si Israël n'est pas le seul pays qui a fait l'objet du lawfare (Les États-Unis et l'Angleterre ont également fait l'objet de poursuites suite à la guerre en Irak), Israël reste une cible première. Les ONG exploitent les statuts de la compétence universelle en Europe et en Amérique du Nord pour soumettre ces cas. Ces lois permettent aux tribunaux de présider même si les parties et les événements en cause sont totalement étrangers. Dans certains pays, tels que le Royaume-Uni, une ONG peut demander directement à un tribunal   un mandat d'arrêt ou  lancer une enquête criminelle, sans l' approbation du gouvernement.

Les principales ONG anti-Israël utilisant cette stratégie sont le Centre palestinien pour les Droits de l'homme Palestinian Center for Human Rights, la FIDH FIDH, le Centre des droits constitutionnels Center for Constitutional Rights (New York), Al-Haq , et Adalah . Ces organisations sont financées par l'Union Européenne EU

, les gouvernements européens (Irlande, Norvège, Suède, Danemark ), et des fondations importantes telles que le  New Israel Fund, la  Ford Foundation et l'Open Society Institute.

Pour plus d'informations surle  lawfare, voir:

 

Aperçu des affaires lawfare impliquant Israël

Nom de cas Année Pays Initiateur des ONG Utilisation
Al Haq c. Riwal 
  2010 Pays-Bas Al-Haq En cours (Octobre 2010) 
Affaire contre Ehud Barak 
2009 Royaume-Uni Al-Haq, Al-Mezan Cour a refusé de délivrer un mandat d'arrêt (Septembre 2009)
Al Haq c. Secrétaire d'État aux affaires étrangères et du Commonwealth 

2009 Royaume-Uni Al-Haq, Fonds d'aide juridique de Gaza Rejeté (Juillet 2009);  confirmé par la cour d'appel (Février 2010)
Conseil du village de Bil'in c. Green Park International Inc, et al 2008 Canada Al-Haq, Adalah-NY, Michael Sfard Rejeté (Septembre 2009); appel rejeté (août 2010)

Affaire contre Benjamin Ben Eliezer, et al.

2008 Espagne  PCHR

Rejeté (Juin 2009)

Affaire contre Ami Ayalon

2008 Pays-Bas  PCHR

La cour a refusé de délivrer un mandat d'arrêt (mai 2008);  confirmé par la cour d'appel (Octobre 2009)

Affaire contre Moshe Yaalon

2006 Nouvelle-Zélande PCHR Le procureur général a ordonné la suspension des poursuites; débouté (Novembre 2006)
Hasan Saleh c. Secrétaire d'État et de l'Industrie 2006 Royaume-Uni Al-Haq Rejeté par la juridiction inférieure (Novembre 2007);  confirmé par la cour d'appel (Novembre 2008)
Matar c. Dichter 2005

États-Unis (New York)

CCR, le PCHR L'affaire est rejetée par le tribunal de district (2006); confirmé par la cour d'appel (avril 2009)
Belhas c. Ya'alon 2005 États-Unis (Washington, DC) CCR Rejeté par la juridiction inférieure (Décembre 2006); confirmé par la cour d'appel (Février 2008)
Corrie c. Caterpillar 2005 États-Unis (État de Washington) CCR Rejeté par la juridiction inférieure (Novembre 2005); confirmé par la cour d'appel (Septembre 2007)
Affaire contre Doron Almog 2005 Royaume-Uni PCHR, Yesh Gvul Mandat d'arrêt d'annulation (Septembre 2005)
Affaire contre Shaul Mofaz 2004 Royaume-Uni PCHR Cour a refusé de délivrer un mandat
Affaire contre Benjamin Ben Eliezer, et al. 2003 Suisse PCHR L'affaire est rejetée
Affaire contre Ariel Sharon, et al. 2001 Belgique Sabra et Chatila Comité; grâce à la législation, Badil, CODIP L'affaire est rejetée (Juin 2003)

Image de la conférence lawfare financés par l'UE

Par Aschkel - Publié dans : EURABIA/AMERABIA - Communauté : L'Equipe J.A.G - TOP NEWS -
Réagir, commenter - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Catégories

Articles récents

Liste complète

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés