Traducteur/translator

 

 

France    ISREAL   English
Dimanche 7 août 2011 7 07 /08 /Août /2011 13:09

 

 

 

Lorsqu’un service de renseignements organise des « fuites » vers la grande presse, comme c’est le cas, ici, on doit s’interroger sur les raisons de cette publication, visant à atteindre l’opinion : soit les mesures discrètes de prévention se sont avérées insuffisantes et inefficaces. Soit, et cela revient au même, le Gouvernement en place ne lui donne pas les moyens, voire entrave son action et ses objectifs, dans sa lutte.


Ces deux points semblent bien réunis pour faire obstruction, en ce qui concerne le Gouvernement Zapatero, comme le souligne l’Institut Hudson, à la fin du document.

Quelques premiers extraits de ce rapport alarmiste ont été repris par : bivouac

Il nous paru important que les éléments de ce dossier soient disponibles in extenso, à l'intention de tous, au-delà de toute polémique partisane, favorisant tel ou tel angle du spectre politique. Il s'agit désormais d'un problème européen, s'appuyant sur les faits précis,  soulevant le voile pudique derrière lequel on tente de dissimuler la réalité et les perspectives à très court terme.

Aschkel & Gad.

 

Les pays Musulmans financent le Jihad

en Espagne

      euro islam

Par Soeren Kern


 4 août 2011 à 5:00 am

Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.hudson-ny.org/2320/financing-jihad-in-spain

 

Des pays du Golfe Persique et d’Afrique du Nord transfèrent de vastes sommes d’argent à des groupes radicaux islamiques implantés dans des villes et centres à travers toute l’Espagne, dans un effort concurrent pour exercer leur contrôle sur les Musulmans estimés à 1, 5 millions d’individus dans le pays.

Un rapport secret, prepare par le Centre national des renseignements d’Espagne (CNR) qui a récemment “fuité”, ), dont des extraits viennent d’être publiés, le 31 juillet, par le journal El Pais, basé à Madrid, fait savoir que le Gouvernement espagnol se bat pour interrompre le flux de millions de dollars envoyés aux groupes islamiques en Espagne, par le Koweit, la Libye, le Maroc, Oman, le Qatar et les Etats Arabes Unis et surtout d’Arabie Saoudite.

 

Le rapport du CNR déclare : “Ce financement est en train d’avoir des conséquences très négatives sur la coexistence [multiculturelle] en Espagne, comme de favoriser l’émergence de sociétés parallèles, de ghettos, de tribunaux islamiques et de police qui opèrent en dehors de toute jurisprudence espagnole, interdisent aux jeunes filles d’aller à l’école, imposent des mariages forcés, etc.

Il poursuit : “Le contrôle des flux financiers transférés à la communauté islamique en Espagne, impliquant des récompenses et de l’aide d’autres pays, est insuffisant. Pour la plus grande partie, les donateurs se servent de canaux alternatifs afin de s’assurer que leurs donations échapperont au contrôle du système financier légal espagnol. Ces donateurs devraient être pleinement avertis des risquent qu’ils encourent à travers ce type de financement ».

Selon El Pais, deux responsables de haut-rang appartenant aux Ministères espagnols de la Justice et des Affaires étrangères, se sont rendus dans le Golfe persique en juin, pour chercher la coopération du Koweit et des Emirats Arabes Unis. En mai, le Ministère de la Justice espagnole a convoqué les ambassadeurs de plusieurs états du Golfe Arabique à une réunion à Madrid, lors de laquelle les responsables espagnols ont requis leur coopération afin de mettre de l’ordre au financement de l’Islam en Espagne.

Lors de la rencontre de Madrid, les responsables espagnols ont distribué un document intitule : “Système de transfert de flux d’argent aux communautés islamiques en Espagne”. Le document, qui est traduit en espagnol, en anglais et en arabe, explique que, dorénavant, les autorités espagnoles veulent que toutes les donations en provenance des états du Golfe Arabique soient envoyées vers la  Commission Islamique d’Espagne (CIE), une instance que le gouvernement espagnol souhaiterait voir devenir la représentante officielle des Musulmans en Espagne.

Les autorités espagnoles affirment que les pays arabes submergent les mosquées, en Espagne, d’un afflux de littérature anti-occidentale. Par exemple, le Ministère des Affaires islamiques du Qatar a distribué un document en espagnol, intitulé : « Mahomet, le prophète idéal », qui déclare : « l’Europe d’aujourd’hui, qui continue de considérer que la Race Blanche est supérieure à celles des autres couleurs, imbue de ses prétentions à éclairer [le monde] et à le guider….  Se trouve encore très loin derrière l’ISLAM ».

La fuite en provenance du rapport du CNR démontre que de tous, c’est le Kowait qui se trouve être l’un des pires contrevenant. A travers la Société pour la Renaissance de l’Héritage Islamique(RIHS), le gouvernement koweitien a financé la construction de mosquées dans les municipalités espagnoles de Reus et Torredembarra (Catalogne), dans lesquelles les prédicateurs islamistes « diffusent une interprétation religieuse qui s’oppose à l’intégration des Musulmans dans la société espagnole et promeuvent la séparation  et la haine contre les groupes non-musulmans ». … Sur le moyen terme, le RIHS projette d’ouvrir une délégation en Espagne ». En juin 2008, le  Département du Trésor américain a désigné le RIHS comme bailleur de fonds d’Al Qaeda.

Le Qatar, par contraste, fait transiter la plupart de ses donations par la Ligue Islamique pour le Dialogue et la Coexistence en Espagne, un groupe que le CNR affirme être « lié aux Frères Musulmans en Syrie » et qui contrôle le Centre Culturel Islamique Catalan. Le Qatar a récemment payé 300 000 € (450 000 $) pour la rénovation e ce Centre, qui est basé à Barcelone.

Les Emirats Arabes Unis concentre ses efforts sur la fourniture de soutien financier aux Musulmans dans la région sud, en Andalousie. Al-Andalus était le nom islamique donné aux régions de l’Espagne sous domination des conquérants musulmans de 711 à 1492. Beaucoup de Musulmans pensent que les territoires qu’ils ont perdus durant la Reconquista espagnole leur appartiennent toujours, et qu’ils ont le droit de retour pour y instaurer leur domination – une croyance fondée sur le précepte islamique que les territoires préalablement occupés par les Musulmans doivent demeurer à jamais sous domination musulmane.  

Dans ce contexte, les Emirats Arabes Unis, de concert avec la Libye et le Maroc, ont payé la construction de la Grande Mosquée de Grenade. Comme l’affirme Abdel Haqq Salaberria, le porte-parole de la Mosquée : « Cet acte [de naissance] constituera le tournant de la Renaissance islamique en Europe. C’est le symbole du retour de l’Islam au sein du peuple espagnol et parmi les indigènes européens ».

Les Emirats arabes unis, de concert avec le Koweit, le Maroc et l’Egypte, sont également impliqués dans un projet qui consiste à faire de Cordoue, « la Mecque de l’Occident », en transformant la vieille Ville en un site de pèlerinage pour tous les Musulmans à travers l’Europe. Les Musulmans de Cordoue exigent du Gouvernement espagnol qu’il les autorise à organiser des pèlerinages dans la principale cathédrale, qui se trouvait être une mosquée durant la période médiévale du Royaume islamique d’Al-Andalus et qui est, aujourd’hui, un Site Historique du Patrimoine Mondial.

Le rapport du CNR démontre que l’Arabie Saoudite est le donateur le plus généreux des causes musulmanes en Espagne et que la majorité de ses dons à une liste sans fin de groupes et de causes islamiques, transite par l’Ambassade Saoudienne à Madrid. La quasi-totalité de l’argent saoudien est consacré à la construction de mosquées en Espagne.

Riyad, par exemple, a construit le  Centre Culturel Islamique de Madrid, haut de six étages et large de 12 000 metres-carrés (130 000 pieds-carrés), qui a été inauguré en 1992 et qui est l’une des mosquées les plus importantes en Europe. L’Arabie Saoudite a également bâti le Centre Culturel Islamique de Málaga, d’un coût de 22 millions d’€ (30 millions de $), dans cette petite ville du sud de l’Espagne qui accueille déjà environ 100 000 Musulmans (Le site Internet du Centre diffuse des « nouvelles » tronquées qui comprtent des titres tels que "La Palestine Chrétienne sous Occupation Sioniste.").

L”Arabie Saoudite, qui a, également, construit les “grandes mosques” d’autres villes espagnoles, comme Marbella et Fuengirola, est accusée de faire usage des mosquées et centres culturels islamiques en Espagne pour propager les thèses de la Secte  Wahhabite, qui représente l’Islam dominant en Arabie Saudite. Le Whahhabbisme rejette tout Islam non-wahhabite, tout dialogue avec d’autres religions et quelque ouverture que ce soit aux autres cultures. Par définition, il rejette, bien entendu, toute perspective d’intégration des immigrants musulmans au sein de la société espagnole.

En décembre 2000, le Centre Culturel Islamique de Madrid s’est vu expulser de la Fédération Espagnole des Entités Religieuses (FEER), de façon à  "contrecarrer les tentatives de l’Arabie Saudite d’imposer son contrôle de l’Islam en Espagne.". La majorité des immigrants en Espagne viennent du Maghrev (spécialement du Maroc et d’Algérie) ou du Pakistan ; les analystes ont prévenu que leurs conditions de vie frustres et leur faible niveau d’éducation les rendent particulièrement sensibles à la propagande islamiste propagée par l’Arabie Saoudite.

Loin d’être en reste, le Maroc a coparrainé un Séminaire d’une semaine à Barcelone, intitule : intitulé "Valeurs Musulmanes et Européennes" à travers lequel était proposé que la construction d’énormes mosquées serait « une formule utile » pour combattre le fondamentalisme islamique en Espagne.

Si l’on suit le raisonnement de Nourredine Ziani, un Imam marocain implanté à Barcelone : “Il est plus facile de drépandre les idées fondamentalistes dans de petites mosquées installées dans des garages, où seuls les membres de la congrégation assiste aux assemblées, que dans de vastes mosquées ouverte à tout le monde, disposant de salles de prières, de cafés et d’espaces de rencontre » [NdT : en un mot : de véritables hyper-marchés et centres commerciaux de sous-traitance islamique garantie hallal]. Il a, également, affirmé qu’il est absolutement nécessaire que les valeurs islamiques soient acceptées comme [le fondement] des valeurs Européennes et que les Européens remplacent, dorénavant, le terme « Judéo-Chrétien », par la notion d’ « Islamo-Chrétien » pour décrire les fondamentaux de la civilisation occidentale.

Durant le même temps, le Journal madrilène ABC  publie un  reportage expliquant que plus de 100 mosquées en Espagne sont dirigées par des Imams radicaux prêchant la foi, chaque vendredi. Le journal démontre que plusieurs Imams ont fondé une police religieuse qui harcèle et attaque quiconque ne se conforme pas  aux lois islamiques (Chari’a). ABC rapporte aussi qu’au cours de l’année 2010, plus de 10 conférences salafistes se sont tenues en Espagne, à comparer avec une seule en 2008.

Le Salafisme est une branche de l’Islam revivaliste qui appelle à la restauration du glorieux passé musulman, visant à rétablir un empire islamiste [Califat] à travers tout le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et les régions de l’Europe. Les Salafistes perçoivent l’Espagne comme un Etat musulman qui doit être reconquis pour  instaurer l’Islam.

L’ironie (mais peut-être n’en est-ce pas une), c’est que tous les pays musulmans qui apportent leur large soutien au Jihad en Espagne, participent également à l’Alliance des Civilisations, une initiative post-moderne lancée fièrement par le Premier Ministre Socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, en 2005, comme la voie royale visant à « édifier un pont au-delà de la division » entre l’Occident et l’Islam.

En pratique, cependant, l’Alliance des Civilsations s’est transformée en un “pont” à sens unique : l’Islam a été invite à traverser et à s’installer en Occident et l’Occident a été invité à rester tranquille et à observer ce qui se passé. En ce qui concerne les efforts tardifs de l’Espagne pour contrôler le déferlement de l’Islam dans la péninsule ibérique, c’est, probablement, trop peu et trop tard.

 
Par Aschkel&Gad - Publié dans : AU NOM DE L'ISLAM - Communauté : L'Equipe J.A.G - TOP NEWS -
Réagir, commenter - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Catégories

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés