Traducteur/translator

 

 

France    ISREAL   English
Mercredi 6 octobre 2010 3 06 /10 /Oct /2010 12:05

 

 

 

 

 

Lire les autres textes  
Yéochoua 2

 

 

 

 

 

 

Vie et dignité humaine... ça dépend. 

Par Yéochoua SULTAN

Pour aschkel.info et lessakele.

 

L'actualité nous laisse souvent pantois. «Les bras m'en tombent», diraient d'aucuns. Plus que les événements que nous rapportent la presse, c'est l'importance qui leur est attribuée et la mesure des réactions ou de l'indifférence dont ils font l'objet qui nous interpellent. Nous ne nous intéresserons ici qu'à des événements récents, qui ont eu lieu ou été révélés au public depuis dimanche. On pourrait se figurer sans être loin de la réalité le dialogue suivant, entre deux amis, ou dans le cadre d'une interview ou d'un questionnaire pour un sondage d'opinions:

«Quelle est votre point de vue sur la dignité humaine et la valeur de la vie?», questionnerait le premier. Le second répondrait laconiquement, puisque la notion est vague, qu'il s'agit d'un sujet d'importance primordiale. Et voici ce que pourrait donner un tel dialogue avant d'être pris en main à l'intention de l'opinion en général, et avant un traitement de l'information:

«Que diriez-vous si un policier ou un soldat, ou une soldate, chargé de la garde d'un prisonnier neutralisé, se mettait à poser pour se faire photographier ou à danser à côté de lui?

-         Ça ne change rien. Je ne vois pas très bien ce qui ça peut avoir de grave. C'est quand même un peu dégradant…

-         Et si un bandit masqué tentait un incendie raté contre une moquée, mais brûlant tout de même au passage quelques livres et un tapis?

-         Ce n'est pas très correct de la part de celui qui le ferait. Il faudrait lui faire rembourser les dégâts, pour lui apprendre à ne plus recommencer, et peut-être lui faire payer une amende.

-         Et si un homme était fusillé assis dans sa voiture? Ou une femme attendant de démarrer à un passage à niveau, son enfant, blessé, étant transportée aux urgences?

-         Là, c'est impensable! La communauté internationale devrait s'interposer, condamner unanimement le crime, saisir le Conseil de sécurité!!»

Au regard d'un sens moral humain «normal», la personne aurait répondu «juste» aux questions, graduant ses réactions en fonction de la gravité du préjudice causé par chaque acte. A présent, considérons des faits réels qui se sont produits durant ces quatre derniers jours et l'importance qui leur est accordée par les instances internationales, garantes de la morale universelle.

Un arabe israélien a été fusillé au volant de sa voiture dimanche à Lod, alors qu'il venait d'y faire monter sa fille qu'il devait ramener à la maison. Lundi soir, une femme, appartenant au même groupe ethnoculturel a été fusillée, alors qu'elle s'apprêtait à redémarrer à un passage à niveau, toujours à Lod. Entre temps, un incendie de mosquée a été allumé intentionnellement par des inconnus dans le village arabe de Fadjar, et un soldat a été filmé en train de danser près d'une détenue.

Petit jeu: classez ces informations par ordre croissant de gravité, non pas comme votre conscience vous le dicterait, mais selon les réactions réellement provoquées auprès des médias et des chancelleries.

Vous avez gagné: les deux premières informations n'ont été rapportées que par la presse locale d'Israël, hormis un  ou deux articles ou dépêches en français à peine relayés. Les deux autres ont fait plusieurs fois le tour de la planète. L'incendie manqué a même eu droit ce matin à une condamnation univoque de la part du département d'Etat américain, qui exige que les responsables soient retrouvés et sévèrement punis.

La valeur de la dignité et de la vie humaine est toute relative. Si une injustice est perçue, sa gravité est subordonnée au contexte dans lequel elle est subie. Si un milliard d'êtres humains souffrent de la faim, en Afrique subsaharienne ou en Asie du Sud-est, entre autres, cela vaut peut-être la peine d'être relevé, mais jamais ces régions n'auront droit au même mouvement de solidarité que les habitants de l'opulente terre sans Juifs de Gaza. Aucune flottille ne se mobilisera pour le Bangladesh ou l'ex Biafra, alors qu'il y a foule aux abords des eaux territoriales israéliennes.

De la même façon, des mosquées dynamitées en Algérie ne seront montrées que sporadiquement sur certains blogs privés, alors qu'un tapis ou quelques livres calcinés dans des édifices restés intacts susciteront ailleurs un tôlé planétaire.

Aussi insensé que cela puisse paraître, de très faibles informations parviennent des lieux où les prisonniers politiques ou d'opinion sont torturés, alors qu'un soldat israélien posant près d'un prisonnier arabe est considéré comme le pire des criminels.

La vie humaine et le droit au respect n'ont d'importance que lorsqu'ils peuvent être transformés en outils au service de la guerre et de la propagande contre les Juifs et leur Etat, responsables pour certains de tous les maux.       

Par Yéochoua SuULTAN - Publié dans : CYNISME/DESINFORMATION - Communauté : L'Equipe J.A.G - TOP NEWS -
Réagir, commenter - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

logo-lien-aschkel-copie-1.jpg

 

France  ISREAL  English
Traduire la page:
By
retour à l'acueil

------------------------------------- 

 

Communication and Information

 

Vous souhaitez 

- proposer un article ?
 - communiquer une info ?

Contactez la rédaction

bOITE-a-mail.jpg

-------------------------------

 

Nous remercions par avance tous ceux

qui soutiendront le site Aschkel.info

par un don

icone paypal

Paiement sécurisé


Consultez les dossiers

Catégories

Mon livre d'or

 

 Livre_dor

 


 

Visites depuis la création du site


visitors counter

Recommander

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés